Le PDG de Peugeot-Citron dénonce l'amalgame entre suicide et conditions de travail. C'est son Job


Article publié le 25 Juillet 2007Source  LE MONDE.FR avec AFPTaille de l'article  281 motsit  Après le suicide de six chaussures louboutin salariés des sites de PSA Peugeot Citron depuis le début de l'année, Christian Streiff a estimé mercredi que "le travail n'est pas à lui seul la cause d'un suicide". Après le suicide de six salariés des sites de PSA Peugeot Citron depuis le début de l'année, le PDG Christian Streiff s'est insurgé, mercredi 25 juillet, contre "l'amalgame" fait par ceux qui établissent un lien entre cette série de suicides et les conditions de louboutin pas cher travail dans les usines du groupe automobile.


Oui, c'est son job. Depuis le passage aux 35 heures, les patrons exigent des objectifs impossibles à tenir, ce sont des administratifs pas des techniciens, on peut expliquer à un ingénieur pourquoi c'est impossible. Pour eux c'est possible, car "je l'ai décidé" Ce sont des monstres, pire que des ordinateurs et ils l'ignorent, ils se sentent parfaits


Mais il a bien raison ce PDG!! il ne faut pas tout mélanger !!La gentille direction de PSA ne peut en aucun cas être responsable voyons !!Mais les tristes et ignobles militants anti-OGMS, sont naturellement responsables de la mort de ce pauvre agriculteur, écrasé par ces conditions de travail et les charges bancaires !! CQFD !!


non non il a raison il s'agit juste d'un enorme coincidenceou alors des salariés trop desireux de le faire chquelle mauvaise foi


La faute à Bové alors Mais on a des spécialistes sur ce site en suicidologie.Attendons leur expertise.


Le MEDEF entre en ene et son equipe de manipulation mediatique entrent en ene ! Le travail n'est pas la seule cause, le salaire de Mer.. en est une aussi.


Oui c'est son job. Tu t'attendais à ce qu'il dise le contraire.C'est vrai qu'il it pu être plus subtil, mais bon la subtilité et faire de l'argent. Ca va pas ensemble.Et allons-y que le plus fort gagne! On est des bêtes après tout


Je pense que tous ceux qui se suicident sur leur lieu de travail ne le font pas forcément à cause de leur travail et que la surmédiatisation des ces actes ne va pas arranger les chosesQuelqu'un qui est submergé par les problèmes dans sa vie privée, notamment d'ordres financiers, et qui a l'intention de se suicider peut  le faire dans un cadre privé, dans ce cas, il sait que sa famille culpabilisera et n' droit à aucune indemnisation le faire sur son lieu de travail, dans ce cas, il sait que tous les médias s'empresseront de mettre tout ses problèmes sur le dos de son employeur et que si son suicide est reconnu comme 'maladie professionnelle', sa famille  droit à des indemnisations .De plus, dans le second cas, on sait que son cadavre ne sera pas découvert par son conjoint ou ses propres enfantsEdit  à ceux qui ont mis des pouces en bas. certains suicides sur les lieux de travail ont des causes professionnelles, certains suicides sur les lieux de travail ont des causes personnelles, certains suicides en dehors du lieu de travail ont des causes professionnelles et certains suicides en dehors du lieu de travail ont des causes personnelles.On ne peut tout simplement pas généraliser les raisons d'un suicide en se basant uniquement sur le lieu du suicide.La femme d'un collègue de travail d'une amie de mon mari s'est suicidée dans un coin perdu dans la nature loin de son lieu de travail et loin de son domicile et les explications données dans sa lettre mettaient en cause la tyrannie de son supérieur hiérarchique Le jardinier aux cheveux longs  visiblement, tu en sais plus que tout le monde car la plupart des louboutin chaussures pas cher personnes qui se sont suicidées dernièrement n'ont laissé aucun courrier et aucune explication


Je ne vois pas d'amalgame, surtout quand dans leur lettre les suicidés dénonce les conditions de travail !"Depuis le passage aux 35 heures, les patrons exigent des objectifs impossibles à tenir"Le problème était que c'étaient des cadres et qu'ils bossaient 70h00, les 35 ient été respectés il n'y it as eu de suicide !


Bien sr que c'est la faute de ces feignasses d'employés qui ne supportent plus de prester assez pour leurs salaires mirobolants alors que les pauvres PDG bossent 16 à 18h par jour pour un salaire de misère Mais bien sr cela fait partie de son job, il est payé pour défendre la firme et ne veut pas cracher dans la soupe.  De toutes faons s'il se fait déboulonner il touchera un parachute en or.  Mais dans toutes les sociétés c'est toujours la réaction des dirigeants, que veux tu qu'ils fassent d'autre en ces temps où le mea culpa n'est plus de mise.http://www.chaussureslonbontinsoldes.net/